Rhodiola Rosea : bienfaits, propriétés, vertus, posologie, avis (guide complet)

Plants de rhodiola vertes avec des gouttes de rosée

Désignation

La Rhodiola Rosea L. est une plante médicinale relativement rare et de grande valeur qui pousse à haute altitude (jusqu’à 2280 m) dans les régions arctiques et montagneuses de toute l’Europe, de l’Asie et de l’Amérique du Nord. La Rhodiola Rosea L. était traditionnellement utilisée comme « plante adaptogène » pour améliorer les performances physiques et mentales et lutter contre le stress auprès de population en bonne santé durant des siècles, notamment les Vikings qui voyaient leur force mentale s’améliorer suite à sa consommation.

Pour l’anecdote, ce sont les Russes pendant la guerre froide qui découvrirent tout le potentiel de la plante, et décidèrent de garde le secret jusqu’à la chute du régime communiste en 1991. Ils en donnaient à leurs athlètes, leurs cosmonautes et leurs soldats afin de les rendre plus efficaces et courageux. Actuellement, les extraits de Rhodiola Rosea sont utilisés comme complément alimentaire sous formes de gélules pour des indications similaires.

Appellation

La Rhodiola Rosea L. porte de nombreux surnoms comme par exemple, l’orpin rose, la rhodiole, la racine d’or ou la racine arctique.

À quoi ressemble la Rhodiola ?

La Rhodiola est une plante à fleurs vivaces de la famille des Crassulacées. Elle mesure entre 5 et 40 centimètres de hauteur, est charnue et possède plusieurs tiges et de nombreuses feuilles. Les fleurs ont des pétales de couleur jaune à jaune verdâtre, avec parfois des pointes de rouge, fleurissant en été. Cependant, seule la racine de la rhodiole (rhizome) est comestible et c’est uniquement cette partie qui doit être utilisée en phytothérapie

Composition de la Rhodiola

Les propriétés pharmacologiques et médicinales de la rhodiola sont directement liées aux différentes espèces de rhodiola et à leurs composés. Il existe près de 200 espèces de rhodiola, avec chacune ses constituants phytochimiques ayant une concentration unique et donc sa propre activité pharmacologique. Par conséquent, huit composés, parmi lesquels la rosarine, la rosavine, la colophane, la salidroside, le tyrosol, la rhodanine, la catéchine et l’acide gallique, ont été suggérés comme étant les marqueurs de référence pour distinguer les espèces de rhodiola entres elles.

C’est notamment le sous genre, Rhodiola Rosea, avec plus de 140 composés (1) isolés dans les racines qui se démarque de par sa concentration en principes actifs. Notamment des alcools monoterpéniques et leurs glycosides, des glycosides cyanogéniques, des phénylpropanoïdes, des flavonoïdes, des proanthocyanidines et des dérivés d’acide gallique.

Rhodiola : bienfaits, propriétés et vertues

Des études ont révélé que la rhodiola rosea présentait un effet adaptogène, notamment des effets neuroprotecteurs, cardioprotecteurs, antifatigue, antidépresseurs, anxiolytiques, nootropes, et d’autres, de par ses principes actifs.

La rhodiola contre la dépression, le stress et les troubles psychotiques

Un stress chronique ou à long terme peut entraîner des symptômes tels que l’anxiété, la dépression, des problèmes de sommeil et un système immunitaire affaibli. En tant que plante adaptogène la rhodiola rosea, permet justement de fournir une résistance aux stress physiques, chimiques et biologiques en trouvant les points faibles de votre organisme et en régulant ces troubles. Plusieurs études (2) (3), réalisées sur des rats ont prouvés pouvoir augmenter leur résistance face au stress et donc l’utilité de la rhodiola pour inhiber certaines enzymes responsables du stress.

Les effets de l’extrait de racine de rhodiola rosea ont également été testé pour traiter des troubles psychotiques et notamment l’inhibition du réflexe de sursaut acoustique chez le rat et la souris. L’inhibition du réflexe de sursaut acoustique est une mesure opérationnelle de la sensibilité sensorimotrice, qui est généralement altérée lors de schizophrénie et d’autres troubles psychotiques. Les résultats de l’étude (4) suggère des effets antipsychotiques de l’extrait de rhodiola rosea.

La rhodiola, plante nootropique pour booster ses fonctions cognitives

Diverses études portant sur de jeunes adultes en bonne santé ont montré qu’une supplémentation chronique en rhodiola rosea pouvait diminuer la fatigue mentale, comme l’indique l’amélioration des résultats de ces tests. Une étude a notamment été réalisée sur des jeunes physiciens et médecins travaillant la nuit (5) et qui impliquait des fonctions cérébrales perceptives et cognitives complexes, ainsi que des fonctions neuro-motrices telles que la pensée associative, la mémoire à court terme, le calcul et la capacité de concentration, ainsi que la rapidité de la perception audiovisuelle. Une amélioration statistiquement significative de ces tests a été observée dans le groupe de traitement au rhizome de rhodiola rosea au cours de la première période de deux semaines.

Outre le fait de réduire la fatigue mentale, une autre étude (6) a permis de prouver que l’extrait de rhodiola rosea permettait également l’augmentation de la mémoire et de l’apprentissage.

La rhodiola, anti-inflammatoire et antioxydante

Certains composés de la rhodiola sont reconnus pour posséder une activité anti-inflammatoire et antioxydante. Dans cette étude (7), on découvre qu’un traitement à base de rhodiola a permis de réduire l’oedème qu’avaient aux pattes des rats mais également que l’extrait de rhodiola possède un effet anti-inflammatoire sur des sportifs et qu’il protège le tissu musculaire pendant l’exercice.

On constate également que l’extrait de rhodiola, et notamment sa teneur en salidroside a protégé les neurones corticaux humains du stress oxydatif. La salidroside est un agent de protection contre le stress oxydatif qui agit dans les globules rouges humains et peut être un adaptogène approprié pour renforcer la résistance de l’organisme au stress et à la fatigue. Comme le salidroside, le tyrosol contenu dans le rhizome de rhodiola, possède diverses propriétés biologiques, notamment des propriétés antioxydantes, préventives du cancer et anti-inflammatoires (8).

La rhodiola pour une transition douce vers la ménopause

Les femmes ménopausées sont confrontées aux effets néfastes de la perte d’œstrogènes sur l’énergie, l’humeur, la fonction cognitive et la mémoire. Reconnus pour leurs effets neuroprotecteurs, cardio-protecteurs, antioxydants et anti-cancérigènes, les extraits de rhodiola rosea améliorent également l’énergie, l’humeur, les fonctions cognitives et la mémoire. La rhodiola rosea a donc été aussi étudiée comme modulateur sélectif potentiel des récepteurs aux œstrogènes (SERM) dans la prévention et le traitement des troubles de la ménopause (9), notamment dû au déclin des œstrogènes. De nombreuses sources de données indiquent que la rhodiola rosea devrait être davantage étudiée en tant que modulateur sélectif potentiel des récepteurs aux œstrogènes (SERM) afin de prévenir, retarder ou atténuer les troubles cognitifs, psychologiques, cardiovasculaires et ostéoporotiques liés à la ménopause, au vu des premières études.

La rhodiola pour protéger son coeur

Les effets de la rhodiola ont été étudiés (10) sur les lésions cardiaques causées par le stress, notamment par l’accumulation de 99mTc-pyrophosphate dans le cœur et donc pour prévenir les dommages cardiaques. Les taux de catécholamines du myocarde et d’AMPc ont été étudiés. Il a été déterminé que l’extrait de rhodiola rosea empêchait à la fois la libération de catécholamine induite par le stress et stoppait des taux plus élevés d’AMPc dans le myocarde. De plus, les propriétés adaptogènes ont stoppé les catécholamines surrénaliennes inférieures pendant le stress. Les résultats suggèrent donc que les effets anti-stress et cardioprotecteurs de la rhodiola rosea sont associés à un effet adrénergique sur le cœur.

> Info : Les catécholamines induisent des modifications physiologiques de l’organisme lors de stress : augmentation de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle et du taux de glucose dans le sang tandis que l’AMPc a, entre autres, un rôle dans la libération du glucose en situation de stress. C’est pourquoi, les effets de la rhodiola sont actuellement étudiés dans le traitement du diabète au vu de son effet régulateur du glucose dans le sang.

La rhodiola, secret des sportifs et remède contre le mal d’altitude

La rhodiola n’était pas le secret des athlètes russes pour rien. En effet, plusieurs études (11) (12) démontrent que la consommation de rhodiola permet également d’augmenter son VO2 max et de modifier la mesure de perception de l’effort (RPE) rendant l’effort plus supportable.
De plus, il s’avère que la rhodiola rosea est utilisée depuis longtemps dans le traitement du mal des montagnes (AMS). (13)

La rhodiola, pour booster son système immunitaire

Pour finir, le cocktail détonnant de principes actifs anti-inflammatoires et antioxydants que possède cette plante permet également de booster le système immunitaire d’une personne en consommant. Des études (2) sur des rats ainsi que des tests sur du sang in vitro humain ont notamment donné des résultats très satisfaisant quant aux modifications des réponses immunitaires de l’organisme des personnes et animaux en cure de rhodiola.

Rhodiola : avis consommateur et études réalisées

De nombreuses études (voir sources) sur la rhodiola ont permis d’avoir de réels résultats et preuves scientifiques concernant les principes actifs de la plante. Nous avons d’ailleurs décidé de nous faire notre propre avis sur cette plante et certains d’entre nous, ont suivi une cure entrecoupée d’un total de 2 mois afin de tester les effets cités plus hauts.

Nous l’avons testée dans le but d’améliorer nos performances cognitives, et de voir également une amélioration de l’humeur. Les premiers effets se sont effectivement fait sentir après 3 à 4 semaines de consommation de rhodiola rosea. Il s’agissait notamment d’une plus grande concentration, peut-être était il question d’un effet placebo, mais certains se sentaient plus productifs, efficaces. Côté humeur, il est vrai que deux personnes d’entres nous se trouvaient plus sereins et apaisés. En règle générale, nous sommes satisfaits de cette cure. Une seule personne a omis un bémol concernant la consommation de rhodiola rosea, elle faisait plus de rêves et de cauchemars qu’habituellement ce qui pouvait perturber un peu son sommeil.

N’hésitez pas à nous donner votre avis et opinion sur votre cure de rhodiola en commentaires afin de partager votre témoignage avec d’autres.

Associations Rhodiola et autres plantes

Pour booster sa libido, les associations rhodiola et maca ou rhodiola et tribulus sont très intéressantes.
Pour un regain d’énergie et de vitalité, nous vous conseillons l’association rhodiola/ginseng ou rhodiola/cordyceps.
Pour combattre plus profondément le stress, ou les troubles émotionnels, pensez aux associations rhodiola et griffonia ou rhodiola et ashwagandha. Attention toutefois, nous vous conseillons de d’abord commencer la cure par la rhodiola avant d’y ajouter l’ashwagandha. Il s’agit de deux plantes très puissantes, il est donc conseillé de savoir comment les plantes réagissent séparément sur votre organisme avant de les associer.
Une autre combinaison de plantes très efficace pour traiter les problèmes de concentration en profondeur est l’association rhodiola/guarana qui permet de donner un coup de boost à l’organisme et d’accroître la vivacité de votre esprit.

Où trouver de la Rhodiola de qualité ?

La rhodiola est très facile à trouver sur le marché immense des compléments alimentaires. Toutefois, il est comme toujours, très important de différencier les diverses qualités que l’on peut trouver. Par exemple, une poudre de rhodiola n’équivaut en rien à un extrait sec titré en principes actifs. Il est donc très important au moment de l’achat, de vérifier ces principaux critères :

  • préférez un extrait sec à de la poudre de rhodiola
  • le titrage en principes actifs : pour une meilleure efficacité, favorisez les produits titrés au minimum à 5% de rosavines.
  • la majorité des compléments alimentaires étant irradiés afin d’éviter toute contamination, il est souhaitable d’acheter des produits non irradiés mais dont vous disposez des certificats d’analyses
  • vérifiez également que le produit ne contienne pas d’OGM
  • pour finir, il est presque toujours mieux de choisir un produit bio dû aux pesticides que l’on peut trouver dans les produits de mauvaise qualité, mais parfois il est bon de prendre en compte d’autres paramètres. Par exemple, la rhodiola est un produit compliqué à trouver certifié bio et les seuls produits à base de rhodiola bio actuellement sur le marché ne sont malheureusement pas aussi concentrés en principes actifs que ceux non bio. Le plus important étant la santé, nous vous conseillons de trouver un extrait concentré dont vous avez accès aux certificats d’analyse. Vous pourrez ainsi vérifier son taux de pesticides et de métaux lourds, tout en profitant d’un produit de qualité réellement efficace.

Si nous devions vous recommander une rhodiola :

rhodiola rosea en gélulesNous vous conseillons la marque Anastore. Leur rhodiola est concentrée à 5% en rosavines, certifiée sans OGM, non irradiée et vous disposez justement des certificats d’analyse sur le site, qui prouvent l’absence de métaux lourds et de pesticides pour chaque lot vendu.

se rendre sur anastore.com


Anastore détient une note de 8,6/10 basée sur plus de 5600 avis

Comment prendre la Rhodiola ? Posologie

Le nombre de gélules à prendre dépend de l’extrait que vous allez choisir, s’il est plus ou moins concentré en rosavines ou non. Pour un extrait sec titré à 5% en rosavines, il est conseillé de prendre environ 400 mg par jour. Cela dépend bien entendu de chaque produit, et de sa concentration en principes actifs. Nous vous recommandons de suivre les instructions que vous trouverez sur le produit et de ne pas dépasser la dose indiquée, ainsi vous ne souffrirez pas d’effets indésirables.

Nous vous conseillons également de prendre la rhodiola le matin ou le midi, car elle peut empêcher de dormir si vous la prenez avant le coucher.

Pour finir, la rhodiola étant une plante très puissante, nous recommandons de faire des traitements par cure de 3 semaines. Entre chaque cure, laissez passer 1 à 2 semaines avant de recommencer.

Rhodiola : danger, effets indésirables et contre-indications

Si la rhodiola est une plante pleine de bienfaits, il est tout de même important de savoir dans quels cas, elle peut être nocive pour la santé, et notamment lors de prise de médicaments parallèles, ou dans le cas de certaines maladies. Pour tout savoir sur les effets indésirables et les dangers de la rhodiola, rendez-vous sur notre article : Rhodiola : danger, effets indésirables et contre-indications.

Sources

  1. Table 1: Chemical composition of Rhodiola spp., Phytochem Rev. 2015; 14(4): 657–674. Published online 2014 Jun 21.
  2. Rhodiola rosea L.: an herb with anti-stress, anti-aging, and immunostimulating properties for cancer chemoprevention. Yonghong Li, Victor Pham, Michelle Bui, Liankun Song, Chunli Wu, Arman Walia, Edward Uchio, Feng Smith-Liu, and Xiaolin Zi
  3. Rhodiola rosea L. as a putative botanical antidepressant, Jay D.Amsterdama, Alexander G.Panossianb
  4. Rhodiola rosea root extract has antipsychotic-like effects in rodent models of sensorimotor gating. Coors A, Brosch M, Kahl E, Khalil R, Michels B, Laub A, Franke K, Gerber B, Fendt M.
  5. Rhodiola rosea in stress induced fatigue–a double blind cross-over study of a standardized extract SHR-5 with a repeated low-dose regimen on the mental performance of healthy physicians during night duty. Darbinyan V, Kteyan A, Panossian A, Gabrielian E, Wikman G, Wagner H.
  6. Rhodiola rosea L. Improves Learning and Memory Function: Preclinical Evidence and Possible Mechanisms. Ma GP, Zheng 2, Xu MB, Zhou XL, Lu L, Li ZX, Zheng GQ.
  7. Rhodiola plants: Chemistry and biological activity, Hsiu-Mei Chiang, Hsin-Chun Chen, Chin-Sheng Wu, Po-Yuan Wu, Kuo-Ching Wen.
  8. Major phenolic compounds in olive oil: metabolism and health effects. Tuck KL, Hayball PJ.
  9. Pause menopause with Rhodiola rosea, a natural selective estrogen receptor modulator. Gerbarg PL, Brown RP.
  10. The cardioprotective and antiadrenergic activity of an extract of Rhodiola rosea in stress. [Article in Russian] Maslova LV, Kondrat’ev BIu, Maslov LN, Lishmanov IuB.
  11. The Effect of Acute Rhodiola rosea Ingestion on Exercise Heart Rate, Substrate Utilisation, Mood State, and Perceptions of Exertion, Arousal, and Pleasure/Displeasure in Active Men, Michael J. Duncan and Neil D. Clarke
  12. Rhodiola rosea Exerts Antiviral Activity in Athletes Following a Competitive Marathon Race, Maryam Ahmed, Dru A. Henson, Matthew C. Sanderson, David C. Nieman, Jose M. Zubeldia, and R. Andrew Shanely
  13. Understanding molecular mechanisms of Rhodiola rosea for the treatment of acute mountain sickness through computational approaches (a STROBE-compliant article), Zi-liang Liang, MA, Xu-yi Zhang, MA, Fan Wang, MD, Kai Zhang, MA, Hai-feng Liu, MD, and Hui-liang Liu, MD
Rhodiola titrée en rosavines et salidrosides !

Vous souhaitez acheter de la rhodiola ?

Nous vous conseillons la marque Anastore pour sa qualité irréprochable et ses résultats prometteurs !
Et profitez de -10% avec notre code: 1P1R10
VISITER ANASTORE.COM
close-link