Les probiotiques et prébiotiques pour renforcer son système immunitaire

70% des cellules immunitaires sont contenues dans nos intestins. Il est donc impératif de prendre soin de notre système digestif, car en soignant nos intestins, c’est notre système immunitaire que nous renforçons.

Des intestins en pleine forme pour une santé au top

La régulation de la réponse immunitaire de chacun de nous est spécifique au gène probiotique, et la fonction des gènes probiotiques dépend du microenvironnement de l’hôte.

Ainsi les probiotiques contenus dans nos intestins agissent sur plusieurs plans, ils peuvent participer à la régulation de la digestion (diarrhée, colite ulcéreuse, syndrome du côlon irritable,…) en plus d’exercer une activité bénéfique sur les maladies extra-intestinales, comme les allergies, l’asthme et le système immunitaire.

Probiotiques et prébiotiques, les boucliers de notre organisme

Pour prendre soin de nos intestins, les probiotiques sont les renforts idéals ! Les probiotiques, selon l’OMS, sont « des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont administrés en quantités suffisantes, confèrent un bénéfice sanitaire à l’hôte ». Seules les souches classées comme bactéries lactiques sont importantes et parmi elles, celles qui ont les propriétés les plus importantes sont celles appartenant aux genres Lactobacillus, Lactococcus et Bifidobacterium.

Pour assurer à ces bonnes bactéries le passage entre les mailles de notre système digestif (acides de l’estomac, enzymes de l’intestin grêle) et d’agir efficacement, il faut en manger régulièrement plusieurs milliards. Cette quantité peut paraître improbable, mais il faut savoir que certains produits laitiers ou aliments fermentés contiennent en une seule portion, cette forte concentration en bonnes bactéries.

Les prébiotiques, quant à eux sont des composants non digestibles, en général des sucres ou des fibres, qui sont bénéfiques pour l’hôte car ils favorisent la croissance ou l’activité de certains micro-organismes qui font partie du microbiote intestinal. Ils permettent notamment aux probiotiques d’être plus efficaces et à la flore intestinale de garder un bon équilibre. Parmi les bienfaits des prébiotiques, il y a entre autres l’augmentation de la prolifération de bonnes bactéries intestinales, l’amélioration de l’absorption et de la rétention des minéraux tels que le calcium et le magnésium par exemple ou encore la diminution de la prolifération des pathogènes et de leurs toxines.

Dans quels aliments se trouvent les probiotiques et prébiotiques ?

Dans l’alimentation, les probiotiques sont surtout présents dans les yaourts, le kéfir et le kombucha.

Les prébiotiques, eux, se retrouvent généralement dans des aliments tels que les fruits (surtout dans la peau sous forme de pectine) et légumes (artichaut, ail, poireau, oignon) crus ou cuits mais également dans certaines céréales (orge, seigle) ou encore légumineuses.

Où acheter des probiotiques et prébiotiques sur internet ?

Si vous n’avez pas le temps de vous lancer dans la lacto-fermentation de légumes (voir ci-dessous), vous pouvez acheter des compléments alimentaires qui contiennent des probiotiques et des prébiotiques, dans ce cas, ces micro-organismes sont présentés sous forme de poudre ou de gélule.

Nous vous conseillons les ferments lactiques de la marque Anastore. Leur formule Probiotiques + Prébiotiques est concentrée à hauteur de  10.5 milliards de bactéries lactiques par dose :

  • 1.05 milliards de Lactobacillus acidophilus ;
  • 1.05 milliards de Lactobacillus delbrueckii bulgaricus ;
  • 1.05 milliards de Lactobacillus plantarum ;
  • 1.05 milliards de Lactococcus lactis ;
  • 1.05 milliards de Bifidobacterium infantis ;
  • 1.05 milliards de Lactobacillus brevis ;
  • 1.05 milliards de Lactobacillus casei ;
  • 1.05 milliards de Lactobacillus rhamnosus ;
  • 1.05 milliards de Bifidobacterium bifidum ;
  • 1.05 milliards de Bifidobacterium breve.

Nous vous conseillons les ferments lactiques en gélules de la marque Anastore. Leur formule comporte tous les ferments lactiques nécessaires, est certifiée sans OGM, non irradiée et vous disposez des certificats d’analyse pour chaque lot vendu.

se rendre sur anastore.com


Anastore détient une note de 4,7/5 basée sur plus de 7000 avis

Si vous avez un peu plus de temps, nous allons maintenant vous parler d’une option végétale à faire chez soi pour consommer ces bonnes bactéries, et qui peut se faire facilement avec presque tous les légumes, et sans dépenser d’argent, il s’agit des légumes lactofermentés.

Comment lactofermenter ses légumes ?

Ingrédients :

  • Légumes bio au choix : chou rouge, chou blanc, courgettes, poivrons…
  • 30 grammes de sel non raffiné sans additifs
  • 1 litre d’eau non chlorée (le chlore tue les bactéries)
  • Des bocaux en verre ou des jarres pour lactofermentation
  • Des aromates (facultatif) : thym, laurier, baies…
  1. Pour commencer il est important de bien vous laver les mains.
  2. Ensuite, il suffit de mélanger le sel non  affiné dans de l’eau non chlorée, de rincer les légumes bio que vous souhaitez lacto-fermenter et de les râper finement.
  3. Il est conseillé de bien tasser les légumes dans le bocal, pour qu’il y ait le moins d’air possible.
  4. Vous recouvrez les légumes de la saumure, puis vous fermez votre bocal.
  5. Laissez le bocal fermenter pendant 1 semaine à 20º degrés environ. Les premiers jours, l’air va s’échapper du bocal ce qui va peut-être le faire déborder, mais cela est normal, prévoyez une assiette creuse sous le bocal.
  6. Après une semaine, vous pouvez le conserver à des températures plus fraîches dans les 15º dans un endroit frais et sec jusqu’à 1 an.

Nous vous recommandons de ne pas les consommer avant plusieurs mois (2 à 3 mois minimum) afin de profiter pleinement des bonnes bactéries et des saveurs des légumes qui auront eu le temps de se développer pleinement.

Pour savoir si votre lacto-fermentation a réussi, il suffit de sentir la préparation lorsque vous l’ouvrez, si se dégage une odeur nauséabond, c’est que c’est raté mais cela reste très rare.

PS: si vous disposez d’un poids à poser au dessus de votre préparation afin que les légumes baignent dans la saumure, cela est recommandé mais personnellement nous n’en avons jamais utilisé et nos lactofermentations ont toujours réussi.

Voici une vidéo qui vous expliquent comment lacto-fermenter vos légumes en détails :

 

Ferments lactiques (10,5 miliards UFC.)

Vous souhaitez acheter des probiotiques ?

Nous vous conseillons la marque Anastore pour sa formule très complète à base de probiotiques et de prébiotiques ! (10.5 milliards UFC).
Et profitez de -10% avec notre code: 1P1R10
VISITER ANASTORE.COM
close-link