DHEA : bienfaits, propriétés, vertus, posologie, avis (guide complet)

Qu’est-ce que la DHEA ?

La déhydroépiandrostérone ou prastérone, est une hormone produite par les glandes surrénales. Elle fait partie de la famille des hormones stéroïdiennes au même titre que les hormones sexuelles comme les œstrogènes, la progestérone, les androgènes. Cette hormone est présente dans le sang sous forme de sulfate de DHEA. Elle est générée naturellement par le corps et ce tout au long de la vie de chaque individu, mais elle atteint son point culminant entre 20 et 30 ans, avant que sa production ne s’affaiblit avec l’âge pour perdre jusqu’à 60% en arrivant à la ménopause (1).

C’est la raison pour laquelle on associe la diminution de la DHEA dans le corps au vieillissement. Des recherches menées sur cette hormone ont démontré qu’elle améliore le bien-être physique et psychologique, la force musculaire et la densité osseuse, comme elle réduit la graisse corporelle et l’atrophie cutanée liée à l’âge et stimule la production de procollagène ou le sébum (2).

Quels aliments sont riches en DHEA ?

Plusieurs aliments favorisent la production de la DHEA comme est le cas du parmesan, des bananes, des tomates, du maïs, du riz, des huiles végétales, des œufs, des sardines, des champignons, des amandes, des algues et des germes de blé. Ces aliments aident le métabolisme basal et la synthèse des protéines.

Comment fonctionne la DHEA ?

La DHEA est sécrétée par la glande surrénale avec l’aide des enzymes CyP450 qui transforme le cholestérol en prégnénolone et CyP45-c17 qui transforme la prégnénolone en 17-OH prégnénolone puis la 17-OH prégnénolone en DHEA. L’hormone circule dans le sang sous la forme de sulfate de DHEA2. Il se fixe sur les récepteurs ou en se transformant en dérivés androgéniques et oestrogéniques.

DHEA : bienfaits, propriétés et vertus

Les effets anti-âge sur la peau de la DHEA

Les vertus de la DHEA sont multiples en boostant la production des glandes sébacées, en améliorant l’hydratation de la peau, en contribuant dans la lutte contre une pigmentation anormale et en aidant à la réduction de l’atrophie de l’épiderme. Une étude réalisée par Étienne-Émile Baulieu, a mis en évidence l’efficacité de l’hormone contre le vieillissement. L’étude a porté sur 280 personnes âgées entre 60 et 79 ans et les résultats de l’étude ont été publiés en 2000 dans PNAS. L’étude a démontré les bienfaits de la DHEA notamment chez les femmes avec la diminution de l’atrophie et de la pigmentation cutanée, la baisse des rougeurs et augmentation de la production de sébum. En outre, la peau est devenue plus souple, plus épaisse et plus hydratée (3).

La DHEA pour de meilleures performances physiques  chez les hommes

Lors d’une étude menée sur un groupe d’hommes et de femmes âgés entre 50 à 65 ans, ces derniers qui ont pris une dose quotidienne de 100 mg de DHEA pendant 6 mois. Au bout de cette expérimentation on a observé une biotransformation en androgènes chez les femmes, alors qu’il n’y a pas eu de changement notable chez les hommes. Par contre une augmentation des taux sériques d’IGF-I a été enregistrée chez les deux sexes avec des résultats notables au niveau de la réduction de la masse grasse et de l’augmentation de la force musculaire en faveur des hommes (4).

La DHEA pour booster la sexualité des femmes

Avec l’âge et en franchissant la phase de ménopause, les femmes sont sujettes à un dysfonctionnement sexuel marqué par une basse de la libido et du plaisir. Un phénomène décrit par le consensus de Princeton en 2002 comme étant un syndrome de déficit androgénique, lié à la baisse des taux d’androgènes notamment T et DHEA. Des études dans ce sens ont été menées et dont bon nombre ont montré qu’après l’administration de 50 mg de DHEA à des femmes, leur libido a augmenté. (5)

La DHEA pour améliorer la fertilité

En matière de fertilité, plusieurs preuves soulignent l’effet de la DHEA dans l’amélioration de la fonction ovarienne, l’augmentation des chances de grossesse et la réduction de l’aneuploïdie et du risque de fausses couches. Des recherches sur des animaux soutiennent que les androgènes jouent un rôle important dans la promotion de la croissance des follicules pré-antraux et la réduction de l’atrésie folliculaire. (11)

La DHEA contre la dysfonction érectile

Des études se rapportant à la dysfonction érectile ont constaté un déficit en DHEA. L’une des études qui s’est penchée sur le traitement de ce type de problème de sexualité chez les hommes par la DHEA a souligné une nette amélioration, mais les données obtenues sont insuffisantes pour conclure de façon catégorique l’efficacité de l’administration de l’hormone dans les cas de la dysfonction érectile. (6)

La DHEA pour booster le système immunitaire

Cette hormone booste également la production des lymphocytes T et des globules blancs permettant le renforcement du système immunitaire. Et avec l’amélioration des défenses auto-immunes, la DHEA contribue dans la lutte contre les phénomènes infectieux.

La DHEA contre les maladies cardiovasculaires

En avançant dans l’âge, les artères deviennent plus rigides ce qui augmente systématiquement la pression artérielle. Ainsi la personne peut développer une résistance à l’insuline avec possibilité d’apparition du diabète, ce qui augmente les chances de développer des maladies cardiaque. Or la DHEA réduit les risques des maladies vasculaires, cérébrales et les maladies coronariennes en combattant justement le mauvais cholestérol. En plus de son action sur la fluidification du sang et la prévention du diabète de type II (7).

La DHEA pour les os et la masse musculaire

Après la ménopause, certaines personnes sont sujettes à l’ostéoporose et il est estimé qu’entre 30 et 40% des femmes ménopausées sont concernées par ce mal. Le capital osseux décroît après les 35 ans et chute considérablement après la ménopause, chose due à une carence en hormone. La DHEA est convertie dans les cellules osseuses en œstrone. Cette dernière est responsable de l’activité des ostéoblastes chargés de la construction des os.

La DHEA entre également dans la construction de la masse musculaire en transformant la graisse en muscles. Une étude qui a été menée sur des personnes âgées entre 65 et 78 ans et qui ont pris 50 mg de DHEA par jour ont vu leurs performances physiques s’améliorer avec un gain de force musculaire (7).

La DHEA contre les troubles de la dépression

La déhydroépiandrostérone (DHEA) se révèle efficace pour combattre la dépression, comme le démontre une étude menée sur des personnes dépressives. En effet l’hormone peut avoir une action antidépressive en agissant directement sur les récepteurs du GABA et de l’aspartate en tant que neurostéroïde. (8)

L’étude a abouti sur une amélioration des symptômes dépressifs chez 50% des patients. Evidemment la DHEA ne peut être perçue comme l’unique traitement pour de tels troubles psychiques, mais l’hormone pour être une solution palliative pour les patients réfractaires aux traitements conventionnels de la dépression (7).

La  DHEA pour améliorer son sommeil

L’efficacité de la DHEA est prouvée également dans l’amélioration du sommeil et la récupération. Or la fatigue est un facteur clé du stress et avec une production soutenue du cortisol par le corps la fatigue devient chronique ce qui impacte le système immunitaire et génère l’hypertension, les insomnies et les problèmes cardiaques (7).

La DHEA pour soulager la fibromyalgie

La fibromyalgie est un syndrome rhumatoïde qui s’accompagne de douleurs musculaires généralisées, de la raideur et une souffrance chronique. Elle touche principalement les femmes. Les chercheurs ont constaté une baisse de l’hormone DHEA chez les personnes souffrant de ce mal. Une étude menée sur 52 patients dont 47 ont terminé le traitement DHEA au bout de trois mois en prenant une dose de 50 mg de l’hormone. A la fin de l’essai, le niveau de sulfate de DHEA a triplé dans le sang, toutefois aucune amélioration réelle dans l’état des patients n’a été constatée (9). Des recherches sont réalisées en augmentant les doses et la durée du traitement, en vue de conclure de l’effet réel de la DHEA.

La DHEA pour soutenir les maladies neurodégénératives

Les maladies neurodégénératives à l’instar de l’Alzheimer et du Parkinson sont liées au vieillissement. Certaines substances comme les œstrogènes, les anti-radicaux libres et la DHEA pourraient jouer un rôle favorable dans ce type de maladie. Une étude coréenne réalisée en 2011 a conclu que le traitement à la DHEA permet la récupération de l’atrophie du muscle soléaire controlatéral liée à la maladie du Parkinson (10).

Contre-indications de la DHEA (maladie, interactions médicamenteuses…)

La DHEA est une hormone naturellement présente dans le corps et de manière générale en prenant une dose inférieure ou égale à 50 mg, aucun effet secondaire clinique majeur n’est observé.

Néanmoins pour en prendre, il faut être vigilant quant aux éventuelles contre-indications.
La principale contre-indication concerne le cancer ou la prédisposition à cette maladie à travers des antécédents personnels ou familiaux. En effet le cancer est une maladie hormono-dépendante, autrement dit son développement est lié aux hormones sexuelles comme la testostérone ou les estrogènes. Les principaux types de cancers concernés ici sont celui de la prostate, du sein, de l’utérus et de l’endomètre (12). La DHEA est contre-indiquée pour les enfants et les adolescents, les femmes enceintes ou allaitantes, et les patients souffrant d’insuffisance hépatique ou rénale (8).

Effets indésirables de la DHEA

La majorité des études réalisées sur la DHEA sur une durée inférieure à 12 mois, n’ont mentionné que des effets secondaires de type androgénique comme l’acné ou une pilosité plus importante, mais ils demeurent modérés et réversibles à l’arrêt du traitement (9). Les chercheurs ignorent encore les effets indésirables de la prise de l’hormone sur une plus longue durée.

La DHEA est-elle un produit dopant ?

En France la DHEA ne bénéficie pas du statut de médicament même si elle est exclusivement vendue en pharmacie. Cette hormone est considérée comme une substance dopante. En effet l’Agence Mondial Antidopage, dans sa liste de substances interdites de manière permanente, cite la Déhydrochlorméthyltestostérone parmi les agents anabolisants (14).

DHEA, où en trouver ?

Si la DHEA est en vente sous ordonnance en France dans les pharmacies, il est possible de s’en procurer également via internet. Or il est difficile de s’assurer de l’origine, de la composition et de la traçabilité des produits commercialisés sur le net. Le principal danger est la contrefaçon qui est très présente dans le domaine des médicaments et des compléments en vente sur Internet.

Nous vous conseillons la DHEA de la marque Solbia, vendue par anastore. Elle est certifiée sans OGM, non irradiée et vous disposez des certificats d’analyse sur le site pour chaque lot vendu. Elle est également garantie sans solvants.

se rendre sur anastore.com


Anastore détient une note de 8,6/10 basée sur plus de 5600 avis

Posologie de la DHEA

La posologie de la DHEA varie d’une personne à une autre et est conseillée après la réalisation d’un bilan hormonal. Mais de nombreuses études font mention d’une dose quotidienne allant de 50 à 100 mg pour une durée inférieure à 12 mois. Nous vous recommandons toujours de commencer par une dose moindre et d’augmenter petit à petit si nécessaire.

Sources

  1. DHEA, important source of sex steroids in men and even more in women, Labrie F.
  2. Dehydroepiandrosterone (DHEA): hypes and hopes.
    Rutkowski K, Sowa P, Rutkowska-Talipska J, Kuryliszyn-Moskal A, Rutkowski R.
  3. DHEA : bénéfices éventuels et modalités de prescription,enquête réalisée auprès de 38 patients
    Thibault Cholvy (page 37)
  4. The effect of six months treatment with a 100 mg daily dose of dehydroepiandrosterone (DHEA) on circulating sex steroids, body composition and muscle strength in age-advanced men and women.
    Morales AJ, Haubrich RH, Hwang JY, Asakura H, Yen SS.
  5. Déficit en androgènes chez la femme : indications et risques d’un traitement par la testostérone ou la DHEA
    Arlt W, Callies F, Van Vlijmen. Dehydroeplandrosterone replacement in women with adrenal insufficiency. N Engl J Med 1999;341:1013-20.
    Johannsson G, Burmann P, Wiren L. Low dose dehydroepiandosterone affects behaviour in hypopituitary androgen-deficient women : A placebo-controlled trial. J Clin Endocrinol Metab 2002;87:2046-52.
  6. Une étude en double insu contre placebo des effets de l’Undecanoate de testostérone par voie orale, et de la déhydroépiandrostérone (DHEA) chez des hommes avec dysfonction sexuelle et déficit androgénique. Analysé par Jacques Buvat, Lille, France D’après l’article de A. Morales et Coll, Aging Male – décembre 2009
  7. DHEA et anti-âge AFME
  8. Schmidt PJ, Daly RC, Bloch M. Dehydroepindrosterone monotherapy in midlife-onset major and minor depression. Arch Gen Psychiat 2005;62: 154-62.
  9. Mise au point sur la déhydroépiandrostérone (DHEA) P. Meyer C. A. Meier
  10. A randomized controlled trial of dehydroepiandrosterone in postmenopausal women with fibromyalgia. Finckh A, Berner IC, Aubry-Rozier B, So AK.
  11. Effect of DHEA on Recovery of Muscle Atrophy Induced by Parkinson’s Disease
    Myoung-Ae Choe, Gyeong Ju An, Byung-Soo Koo, and Songhee Jeon
  12. Dehydroepiandrosterone (DHEA) supplementation in diminished ovarian reserve (DOR)
    Norbert Gleicher and David H Barad
  13. DHEA : synthèse des données disponibles, ANSM
  14. Agence mondiale antidopage
DHEA, 10, 25 ou 50 mg 

Vous souhaitez acheter de la DHEA ?


Nous vous conseillons la marque Solbia pour sa gamme très complète et ses prix accessibles !
Et profitez de -10% avec notre code: 1P1R1
VISITER ANASTORE.COM
close-link